<!--4DIF (B_VDansGesprojet)--> : 4DENDIF attendu
  
UTILISATION ET ASTUCES
états : L’éditeur d’états personnalisés (art 580)


Ce paragraphe décrit l’interface de l’éditeur d’états personnalisés.
L’éditeur d’états personnalisés vous permet de définir les paramètres suivants :

1. les colonnes qui afficheront les formules ou les champs, en provenance
de la table courante ou des tables liées,
2. les niveaux et le sens des tris,
3. les niveaux de rupture,
4. les calculs récapitulatifs (totaux, moyennes...),
5. le texte des intitulés,
6. le formatage des données numériques et booléennes,
7. la police, la taille de police, le style et la justification des intitulés,
totaux et valeurs,
8. les en-têtes et pieds de page.

L’éditeur d’états personnalisés se présente ainsi :

Il comporte les éléments suivants :

1. Liste des champs : cette liste affiche les champs de la table courante.
Les champs indexés apparaissent en caractères gras. Vous pouvez également
visualiser et sélectionner les champs des tables liées (si le lien est
automatique). Pour cela, cliquez sur l’icône de déploiement située à
gauche des noms des champs d’où part un lien. Pour visualiser et sélectionner des sous-champs, double-cliquez sur le nom d’une sous-table et choisissez, dans la fenêtre qui apparaît, le
sous-champ à insérer.
Note : Les tables et les champs invisibles n’apparaissent pas dans la liste des
champs de l’éditeur d’états personnalisés
2. Liste de tri : cette liste affiche les colonnes de l’état sur lesquelles seront
effectués des tris ainsi que l’ordre des tris et leur sens (ascendant ou
descendant). Si votre état contient des calculs intermédiaires effectués
sur des groupes d’enregistrements, vous devez trier la sélection courante
sur un champ au moins.
Note Vous pouvez modifier l’ordre des champs dans la liste de tri par glisserdéposer.
3. Cellules (options de calcul) : les boutons de cette zone vous permettent
de placer des calculs intermédiaires et des totaux dans les cellules des
zones Rupture et Pied de l’état.
4. Colonne : les options de cette zone vous permettent de définir les paramètres
de vos colonnes.
5. L’option Triée spécifie que les valeurs de colonne sélectionnée
seront triées. Lorsque vous cochez cette option, le nom de la
colonne s’affiche dans la Liste de tri.
6. L’option Valeurs répétées spécifie que les valeurs seront répétées
dans une colonne triée. Si vous ne cochez pas cette case, la valeur
triée sera affichée une fois seulement.
7. L’option Largeur automatique spécifie que la largeur de la colonne
sera déterminée par l’éditeur, à partir de la largeur maximale du
contenu de la colonne au moment où l’état est imprimé. Cette
option peut être sélectionnée pour chaque colonne. Elle ne s’applique
pas à la totalité de l’état. Lorsqu’elle n’est pas cochée, vous pouvez
modifier manuellement la largeur des colonnes à l’aide de la
souris.
8. Zone de construction du modèle d’état : cette zone vous permet de
construire votre état en y insérant les champs par glisser-déposer,
d’ajuster la largeur des colonnes, et d’ajouter ou de supprimer des ruptures.
Elle comprend les éléments suivants :
9. Séparateur de colonnes : ces lignes symbolisent les limites des colonnes de l’état. Vous pouvez les déplacer avec la souris lorsque l’option Largeur automatique est désélectionnée. Elles apparaissent dans ce cas en pointillés.
10. Marqueur de marge droite : ce marqueur indique la marge droite de l’état. Le marqueur de marge droite n’a d’intérêt que lorsqu’aucune colonne ne dispose de l’option Largeur automatique et que la destination de l’état est une imprimante. Dans les autres cas, ce marqueur n’est pas affiché dans le modèle.
11. Intitulé de colonne : l’intitulé de colonne affiche les noms des champs ou des formules inséré(e)s dans l’état.
12. Barre d’intitulés de ligne : cette barre affiche les différentes zones de l’état : les lignes En-tête, Corps, Rupture et Pied.
13. Ligne En-tête : cette ligne contient les informations qui apparaîtront, un fois l’état imprimé, au-dessus des enregistrements. L’éditeur d’états personnalisés y place par défaut les noms des champs, mais vous pouvez modifier son contenu.
14. Ligne Corps : cette ligne contient l’information tirée de chaque enregistrement et est répétée dans l’état à chaque enregistrement.
Vous pouvez lui associer un format d’affichage, en fonction du type
de données représenté.
15. Lignes Rupture et Pied : ces lignes affichent des calculs ainsi que les
libellés qui leur sont associés. La ligne Rupture affiche des calculs
pour chaque sous-groupe de l’état et la ligne Pied affiche un total
obtenu à partir de tous les enregistrements de la sélection courante.
16. Cellules : une cellule est l’intersection entre une ligne et une
colonne.
17. Barres de défilement : les barres de défilement vous permettent de visualiser des parties du modèle d’état se trouvant hors des limites de la zone de l’éditeur.
18. Filets de redimensionnement : ces filets vous permettent de redimensionner les différentes zones de l’éditeur (listes des champs, des tris, zone de construction...) en fonction de votre écran ou de vos besoins. Pour redimensionner une zone, cliquez sur un filet et faites-le glisser jusqu’à ce que vous obteniez la taille qui vous convient.
19. Menus Fichier, Edition, Police et Style : ces menus comportent certaines commandes spécifiques à l’éditeur d’états personnalisés. Dans le menu Fichier, vous pouvez en particulier définir la destination d’impression, l’en-tête et le pied de page de votre état. Les commandes
du menu Edition vous permettent de définir les colonnes et les lignes de l’état. Les menus Police et Style vous permettent de contrôler les styles de caractères utilisés dans l’état.
Le schéma suivant montre un modèle d’état complet et fait apparaître les relations entre les zones du modèle et l’état imprimé :

Sélectionner des lignes, des colonnes et des cellules.

Lorsque vous construisez un état personnalisé, vous devez
sélectionner des lignes, des colonnes et des cellules dans votre modèle.
Une cellule correspond à l’intersection d’une ligne et d’une colonne.
- Pour sélectionner une ligne :
Cliquez sur les noms En-tête, Corps, Rupture, ou Pied dans la barre
d’intitulés de lignes, sur la gauche du modèle d’état.
- Pour sélectionner une colonne :
Cliquez sur la ligne d’intitulé d’une colonne.
- Pour sélectionner une cellule :
Cliquez sur une cellule.

Ajouter et modifier du texte

Vous pouvez ajouter et modifier tout élément textuel dans le modèle d’état. Le texte peut être utilisé pour fournir des explications sur des parties du modèle d’état. Par exemple, si vous demandez des soustotaux, vous pouvez ajouter du texte dans les autres cellules des lignes
Rupture et Pied pour libeller les calculs effectués. Vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

1. Editer le texte que gesprojet place automatiquement dans la ligne
En-tête de l’état.
2. Insérer du texte dans les cellules vides des lignes Rupture et Pied.
3. Insérer la valeur d’un champ de rupture dans les lignes Ruptures,
4. Définir la police, la taille, la justification et le style des caractères pour
tout élément textuel apparaissant dans l’état.

- Pour ajouter du texte :
1 Cliquez deux fois dans une cellule vide du modèle d’état.
Un point d’insertion de texte apparaît dans la cellule.
Si vous saisissez un libellé pour un calcul, sélectionnez une autre
cellule sur la même ligne que celle affichant le calcul. Vous ne pouvez
pas saisir de texte dans une cellule effectuant des calculs.
2 Saisissez le texte dans la cellule.
Modifier du texte
- Pour modifier un texte :
1 Sélectionnez le texte à modifier dans la cellule en cliquant puis en
faisant glisser le curseur de la souris.
La zone de texte sélectionnée est noircie.
2 Saisissez le nouveau texte dans la cellule.

Définir la police, la taille, la justification et le style des caractères

Lorsque vous construisez votre modèle d’état personnalisé, vous pouvez spécifier des polices, tailles, justifications et styles de caractères différents pour chaque élément. Vous pouvez appliquer ces paramétrages au niveau des lignes, colonnes ou cellules de l’état. Ils seront pris en compte pour le texte, les données et les valeurs calculées. Si vous fixez des paramétrages sur la ligne Corps de l’état, vous ne pourrez visualiser le résultat que lorsque l’état sera généré et imprimé.

- Pour fixer une police, une taille, un style ou une justification de
caractères :
1. Sous Windows : cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’élément à
paramétrer.
Sous MacOS : utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’élément à
paramétrer.
2. Dans le menu contextuel qui apparaît, choisissez une police, une taille,
un style ou une justification.
OU
1. Sélectionnez dans le modèle d’état la colonne, ligne ou cellule à
laquelle appliquer le paramétrage.
2. Choisissez une police dans le menu Police, ou choisissez une taille, un
style ou une justification dans le menu Style.
gesprojet applique le paramètre aux textes, données ou calculs inclus dans la zone sélectionnée.

Créer des colonnes

Vous créez des colonnes par simple glisser-déposer des noms de champs depuis la liste des champs vers la zone de construction du modèle d’état.
Cliquez le cas échéant sur l’icône située à gauche du nom d’un champ pour déployer la liste des champs des tables liées — vous pouvez ajouter des champs en provenance de tables liées, si le lien est automatique.
Vous pouvez également créer des colonnes avec des sous-champs :
double-cliquez sur le nom d’une sous-table puis sélectionnez un souschamp
dans la fenêtre qui apparaît.
- Pour ajouter une colonne de champ au modèle d’état :
1. Sélectionnez le nom d’un champ dans la liste des champs et déposezle
dans le modèle d’état, à droite d’une colonne existante.
OU Double-cliquez sur le nom d’un champ dans la liste des champs.
Gesprojet crée une colonne pour le champ et inscrit son nom dans l’intitulé de la colonne ainsi que dans la cellule de la ligne En-tête. Note Vous pouvez également créer une colonne par glisser-déposer du nom d’un champ dans la liste de tri : dans ce cas, gesprojet crée automatiquement une colonne pour le tri défini. Pour plus d’informations sur les tris dans les états, reportez-vous au paragraphe “Trier les enregistrements et créer des ruptures”.

Par défaut, Gesprojet imprime les noms des champs dans les entêtes
des colonnes en haut de chaque page de l’état personnalisé semi-automatique.
Note Si vous utilisez un sous-champ dans un modèle d’état, l’état effectuera
le total de toutes les valeurs du sous-champ pour chaque
enregistrement parent. Vous ne pouvez pas effectuer de tri sur un souschamp.
- Pour ajouter une colonne vide dans l’état :
1 Cliquez dans la barre d’intitulés des colonnes afin qu’aucune colonne
existante ne soit sélectionnée.
2 Choisissez la commande Insérer colonne dans le menu Edition.
gesprojet crée une colonne vierge dans l’état sélectionné et affiche
l’éditeur de formules, vous permettant d’écrire directement une formule
pour la colonne insérée. Pour plus d’informations sur les formules
dans les états, reportez-vous au paragraphe “Associer des formules à
un état”, page 13.
Si vous cliquez sur le bouton Annuler dans l’éditeur de formules, la
colonne est créée vide.

Insérer des colonnes.

Vous pouvez insérer une colonne supplémentaire à n’importe quel
endroit de votre modèle d’état personnalisé.
- Pour insérer une colonne :
1. Sous Windows : cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’intitulé
d’une colonne.
Sous MacOS : utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’intitulé d’une
colonne.
2. Dans le menu contextuel qui apparaît, choisissez la commande Insérer
colonne.
OU
1. Sélectionnez une colonne existante.
2. Choisissez la commande Insérer colonne dans le menu Edition.
Gesprojet insère une colonne vierge à gauche de colonne sélectionnée et affiche l’éditeur de formules, vous permettant d’écrire directement une formule pour la colonne insérée. Pour plus d’informations sur les formules dans les états, reportez-vous au paragraphe “Associer
des formules à un état”, page 13.
Si vous cliquez sur le bouton Annuler dans l’éditeur de formules, la
colonne est créée vide.

Supprimer des colonnes

A mesure que vous définissez les champs apparaissant dans votre modèle d’état, vous pouvez souhaiter supprimer certaines colonnes pour, par exemple, les placer à un autre endroit. Vous pouvez également souhaiter supprimer simplement la colonne de l’état.
- Pour supprimer une colonne :
1. Sous Windows : cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’intitulé de la colonne à supprimer.
Sous MacOS : utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’intitulé de la colonne à supprimer.
2. Dans le menu contextuel qui apparaît, choisissez la commande Supprimer la colonne.
OU
1. Sélectionnez la colonne à supprimer.
2. Choisissez la commande Supprimer la colonne du menu Edition.
gesprojet enlève la colonne sélectionnée du modèle d’état.

Remplacer des colonnes

Vous pouvez remplacer une colonne d’un état personnalisé en déposant sur elle un autre champ. Vous pouvez également remplacer un champ par une formule, et vice-versa.
- Pour remplacer une colonne par un champ :
1. Faites glisser un champ de la liste des champs et déposez-le sur la
colonne à remplacer.
Le remplacement est instantané. Si le champ précédent était désigné comme niveau de tri, le champ qui le remplace lui est également substitué dans la liste de tri.
- Pour remplacer une colonne par une formule :
1. Sous Windows : cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’intitulé de
colonne à remplacer.
Sous MacOS : utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’intitulé de la
colonne à remplacer.
2 Dans le menu contextuel qui apparaît, choisissez la commande Modifier colonne...
OU
1 Sélectionnez la colonne à remplacer.
2 Choisissez la commande Modifier colonne... dans le menu Edition.
OU
Double-cliquez sur l’intitulé de la colonne à remplacer. L’éditeur de formules s’affiche. Lorsque vous imprimez un état personnalisé, gesprojet inscrit les résultats des formules pour chaque enregistrement apparaissant dans la ligne Corps. Pour plus d’informations sur ce point, reportez-vous au paragraphe “Associer des formules à un état”, page 13.

Si vous cliquez sur le bouton Annuler dans l’éditeur d’états, la colonne reste inchangée.

Redimensionner des colonnes

Par défaut, l’éditeur d’états personnalisés détermine automatiquement la largeur des colonnes. Cette taille est calculée à partir de la largeur maximale des données et des libellés affichés dans la colonne. La largeur définitive des colonnes est fixée au moment de l’impression de l’état.
Pour visualiser la largeur de chaque colonne, demandez une prévisualisation de l’état à l’écran. Pour cela, reportez-vous au paragraphe “Imprimer un état personnalisé”, page 32.

Comme l’option “Largeur automatique” calcule la largeur d’une colonne à partir de la largeur maximale des données qu’elle contient, celle-ci peut varier en fonction des enregistrements sélectionnés.

Vous pouvez redimensionner manuellement une colonne, après avoir désélectionné l’option Largeur automatique. Lorsqu’une colonne est dimensionnée manuellement, le texte qu’elle contient ne peut
dépasser la largeur fixée.
- Pour redimensionner manuellement une colonne :
1. Sélectionnez la colonne à redimensionner.
2. Désélectionnez l’option “Largeur automatique”.
OU
• sous Windows, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’intitulé
de la colonne et désélectionnez la commande Largeur automatique
dans le menu contextuel.
• sous MacOS, utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’intitulé de la
colonne et désélectionnez la commande Largeur automatique dans le
menu contextuel.
3. Placez le curseur de la souris sur la ligne de séparation droite de la
colonne.
Le curseur se transforme en .
4. Faites glisser la ligne de séparation vers la gauche ou la droite pour
redimensionner la colonne.

Associer des formules à un état

Vous pouvez placer une formule dans une colonne de votre état personnalisé. Par exemple, vous pouvez ajouter une formule qui calcule le salaire mensuel des employés, à partir du champ Salaire
annuel.
- Pour associer une formule à une colonne :
1. Insérez une colonne vide.
L’éditeur de formules apparaît automatiquement.
OU
Cliquez sur une colonne existante et choisissez la commande Editer une formule... dans le menu Autres.
OU
Sous Windows : cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’intitulé d’une colonne et choisissez la commande Modifier colonne... dans le menu contextuel.
Sous MacOS : utilisez la combinaison Ctrl+clic sur l’intitulé d’une colonne et choisissez la commande Modifier colonne... dans le menu contextuel.
OU
Double-cliquez sur l’intitulé d’une colonne.
Gesprojet affiche l’éditeur de formules. Si vous avez sélectionné une colonne existante, son contenu actuel est affiché dans l’éditeur. La formule que vous créez le remplacera.
Note : Assurez-vous que la formule que vous créez ne modifie pas la sélection courante. Toute modification de la sélection courante perturbera l’impression de l’état puisque lui-même se base sur la sélection courante. Pour plus d’informations sur les commandes et fonctions qui modifient la sélection courante, reportez-vous au manuel Langage de 4D.
2. Construisez votre formule en cliquant sur les champs, opérateurs, commandes et écrivez les valeurs que vous souhaitez dans la zone d’édition.
Pour sauvegarder la formule dans un fichier, afin que vous puissiez la rappeler par la suite et l’utiliser dans une autre colonne ou un autre modèle d’état, cliquez sur le bouton Enregistrer..., donnez-lui un nom et validez la boîte de dialogue.
3 Cliquez sur le bouton OK pour associer la formule à la colonne. Gesprojet inscrit pour la colonne un nouvel intitulé qui l’identifie en tant que formule. Vous pouvez renommer la colonne comme vous
voulez en saisissant directement votre libellé dans la cellule d’en-tête de la colonne.
Les formules sont libellées de C1 à Cn. Ces libellés sont le nom des variables contenant la valeur de la colonne. Vous pouvez utiliser ces variables dans d’autres formules.