<!--4DIF (B_VDansGesprojet)--> : 4DENDIF attendu
  
BUDGET
prévisions : Gérer un budget prévisionnel (art 284)


Les prévisions de trésorerie se font poste par poste. Il s'agit d'anticiper les flux de dépenses et recettes qui auront lieu "réellement" lors de la facturation. Pour cela :

1. Allez dans BUD (côté recette et dépenses) pour renseigner les prévisions de facturation.
2. Double cliquez sur l'un des postes.
3-1. Figure en bas de la fenêtre un petit encadré intitulé "prévisions".
Il se décompose en plusieurs assiettes.
A chaque assiette peut être attribué un modèle de prévision (non linéaire ou linéaire). Il y a donc cinq paramètres à indiquer :

a. Le décalage des paiements éventuel, le report des écarts sur prévisions au mois suivant (acquisitions), Report des écarts sur prévision à l'échéance suivante (recettes en conduite d'opération)
b. Le nombre de périodes (ou d'assiettes) de facturation et la date de début de période associée
c. Le montant ou le % des assiettes
d. La durée (ou l'étalement) des échéances dont l'unité est en mois
e. La méthode utilisée pour modéliser au mieux les encaissements et les décaissements associés


Les méthodes non linéaires sont associées à des modèles de travaux (courte ou longue durée) et les modèles linéaires à des modèles répartis de façon régulière dans le temps.
Pour de plus amples explications, reportez vous à la question - "A quoi correspondent les méthodes prévisionnelles dans le module budgétaire de Gesprojet ?".
3-2.
a. Pour étaler ses prévisions en partant d'un réalisé déjà saisi dans ses factures, cliquer sur le bouton loupe situé en haut à droite de l'encadré des prévisions.

Gesprojet vous proposera de sélectionner "Solder la 1ère ligne au facturé" et d'autres options pour la première période.
b. On peut aussi partir d'un réalisé à une date donnée (comme un 31/12). Auquel cas, il faut dans un premier temps indiquer dans le champ "Date" de la "Période 1", la date jusqu'à laquelle on souhaite avoir le réalisé puis cliquer sur la loupe en sélectionnant "Solder la 1ère ligne au facturé à la date indiquée".
4. Il reste alors à renseigner soi-même les autres assiettes et les autres périodes.
5. Pour renseigner les autres périodes, il faut essayer de raisonner en terme de tranche de prestation.
a. Si, par exemple, vous avez sur un poste "Travaux", deux périodes d'exécution allant l'une du 01/03/13 au 01/06/13 et l'autre du 01/08/13 au 01/12/13, il faut indiquer à Gesprojet dans le pavé "Prévisions" ces deux périodes, en y mettant les assiettes correspondantes et des méthodes non linéaires type travaux.
b. De même, si un poste est soumis à des versements forfaitaires, d'une part, et proportionnels, d'autre part, il faut indiquer deux périodes à Gesprojet, l'une correspondant aux versements forfaitaires (avec une méthode mensuelle relative) et l'autre, aux versements proportionnels avec une méthode non linéaire type travaux.

REMARQUE

1. Pour calculer l'échéancier prévisionnel, Gesprojet calculera des prévisions corrigées qui seront la résultante :
a. Avant tout du réalisé (facturé/réglé en dépenses TTC et facturé/réglé en recettes TTC)
b. Puis du réalisé prévisionnel (factures et recettes prévisionnelles saisies dans les modules correspondants de Gesprojet)
c. Puis, pour finir, des prévisions théoriques indiquées dans le pavé "Prévisions" de chaque poste budgétaire de Gesprojet (ce que vous venez de renseigner).
2. Les périodes des différentes assiettes peuvent très bien se chevaucher et sont indépendantes les unes des autres.
3. Dans le calcul des prévisions d'encaissements et de décaissements, Gesprojet ne tiendra compte que des dates d'échéance (sauf quand elles sont dépassées).